Du Moyen Age à la Renaissance, le renouveau des arts et des sciences

Qu’est-ce qui change entre le Moyen-Âge et la Renaissance ? – l’architecture et les châteaux

Le Château Fort de la Hunaudaye à Plédéliac – Sources
Le château de Chambord – Sources

À votre avis, lequel de ces châteaux est le plus ancien ?
Le Château Fort de la Hunaudaye est le plus ancien. C’est un château qui date de la deuxième moitié du Moyen Âge (XIIIe siècle). Le château de Chambord est un château de la Renaissance : il a été construit au XVIe siècle.

Lequel de ces châteaux est mieux préparé pour une guerre ?
Le Château Fort de la Hunaudaye est construit pour la guerre, car au Moyen Âge, beaucoup de seigneurs et de régions se font régulièrement la guerre. Le château est entouré de grandes murailles, très épaisses, et les fenêtres sont très petites, pour défendre mieux le château en cas d’attaque.Enfin, le château est entouré d’un fossé rempli d’eau, qui empêche les ennemis d’y entrer facilement.

Lequel de ces châteaux est mieux adapté à faire la fête ?
Le château de Chambord est bien plus adapté aux fêtes. On y accède facilement. Il est très élégant et très décoré, avec de nombreuses tours et de très grandes fenêtres. Derrière le château, il y a de magnifiques jardins décoratifs.

À partir de la Renaissance, on fait moins la guerre.
Le roi de France, François Ier, décide alors de construire des châteaux luxueux, pour montrer aux pays voisins que la France est un pays puissant.
Par ailleurs, comme l’architecture et les sciences ont progressé, on sait maintenant faire des châteaux solides et robustes avec des murs moins épais et des fenêtres plus grandes. Les constructions deviennent ainsi beaucoup plus élégantes.

Qu’est-ce qui change entre le Moyen-Âge et la Renaissance ? – La peinture et les arts

Guido de Siena – Annonciation, fin du XIIIe siècle – Sources
Luca Signorelli – Annonciation, fin du XVe siècle – Sources

Ces deux peintures représentent la même scène. Il s’agit d’un motif religieux (catholique). Un ange (à gauche du tableau), vient informer la future maman de Jésus qu’elle va devenir la mère de Jésus. À cette époque, une grosse partie de la production des peintres concerne les thèmes religieux.

À votre avis, laquelle de ces deux peintures est la plus ancienne ?
La plus la peinture la plus ancienne et celle de Guido de Siena. Elle date de la fin du XIIIe siècle, à la fin du Moyen Âge. L’autre peinture, celle de Lucas Signorelli, date de deux siècles plus tard, à l’époque de la Renaissance.

Quels changements principaux peut-on noter, entre les peintures du Moyen Âge et les peintures de la Renaissance ?
Il n’y a pas de profondeur dans le tableau du Moyen Âge. On dirait qu’il est plat. (Dans ce tableau, il est difficile de savoir ce qui est devant et ce qui est derrière.) À la renaissance, le concept de perspective est inventé. La perspective permet de donner une impression de profondeur dans les peintures. (Dans ce tableau, on fait clairement la différence entre les personnages qui se situe devant et le paysage, à l’arrière)
Au Moyen Âge, les contours et les formes sont entourés d’un trait. Sous l’influence de Léonard de Vinci, ces contours disparaissent à la Renaissance, au profit de dégradés de couleurs.
Les ciels d’or, de tradition byzantine (grand empire du Moyen-Âge dans la région de la Grèce/Turquie) sont remplacés par des arrière-plans détaillés et réalistes.

La Renaissance, un renouveau dans tous les domaines

À travers ces exemples, de l’architecture et la peinture, on voit que, marquant une forte rupture avec le Moyen-Âge, la Renaissance est une période de renouveau.
En s’inspirant et en s’intéressant à nouveau aux savoirs et aux œuvres de l’Antiquité (de l’empire grec et de l’empire romain), les sciences progressent très vite. Tous les arts se développent également en se nourrissant d’influence plus variées.

C’est une période de grand optimisme. Le fait religieux devient un peu moins central, au profit de l’humain.
L’humanisme est un nouveau mouvement européen qui place l’homme et sa liberté d’agir au centre du monde. L’éducation et le savoir, comme moyen d’épanouissement (=le fait de trouver le bonheur), sont au cœur de la pensée humaniste, avec l’idée que l’homme pourra ainsi améliorer le monde.

La Renaissance est enfin la période de la naissance de l’imprimerie. Grâce à elle, les livres peuvent être diffusés à des publics plus large et les idées nouvelles de l’époque commencent à circuler beaucoup plus facilement à travers Europe. C’est en particulier le cas de l’œuvre de François Rabelais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.