La Louve – une autre idée du supermarché – Étude de texte

La Louve - une autre idée du supermarché

La Louve – une autre idée du supermarché
Texte tiré de Edito, Méthode de Français, niveau B1, Didier, 2018
Cette leçon fait suite à une série d’études de texte sur la consommation et l’argent.

La Louve – une autre idée du supermarché
Compréhension du texte – Le concept de La Louve – questions

Qu’est-ce qu’une « révolution » (ligne 2) ? Pourquoi parle-t-on de révolution dans ce texte ?

Quelles sont les conditions pour pouvoir faire ses courses à la Louve ? Pourquoi ces conditions ont-elles été mise en place ?


Compréhension du texte – Le concept de La Louve – corrigé

Qu’est-ce qu’une « révolution » (ligne 2) ? Pourquoi parle-t-on de révolution dans ce texte ?
Une révolution est un changement brusque et violent. Dans ce texte, on parle d’une révolution avec l’ouverture de La Louve car ce magasin renouvelle complètement l’approche des stratégies de vente d’un supermarché. Il ne s’agit plus de faire du profit. Il s’agit au contraire de permettre aux clients d’accéder à plus de bien-être, de consommer de meilleurs produits, de mieux respecter leur environnement, avec, en contrepartie, une obligation de participer à l’entreprise.

Quelles sont les conditions pour pouvoir faire ses courses à la Louve ? Pourquoi ces conditions ont-elles été mise en place ?
Pour participer à La Louve, il faut acheter 10 parts à dix euros et ensuite y travailler trois heures par mois. L’objectif est de réduire les coûts et de proposer des produits moins chers.

La Louve – une autre idée du supermarché
Compréhension du texte – Les achats à La Louve – questions

Qu’est-ce qu’on peut acheter à La Louve ?

Quels sont les différents objectifs de La Louve ? Derrière cette coopérative, quelles sont les ambitions sociales ?

D’après Tom Boothe, quelles sont les différences entre les marchés français et américains ? Pourquoi ?


Compréhension du texte – Les achats à La Louve – corrigé

Qu’est-ce qu’on peut acheter à La Louve ?
La Louve propose des produits frais, des produits laitiers, des œufs, des fruits et légumes, des produits d’épicerie, et encore des produits d’entretien et d’hygiène. On y trouve globalement les mêmes produits que dans les autres supermarchés avec en plus, une offre plus variée de produits bios et issus du commerce équitable.

Quels sont les différents objectifs de La Louve ? Derrière cette coopérative, quelles sont les ambitions sociales ?
Derrière le concept de La Louve, il y a l’idée d’améliorer le bien-être des consommateurs, en leur proposant des produits bio. Il y a aussi un objectif d’améliorer la société et les rapports des différents acteurs de la société, au niveau local comme au niveau global. Au niveau global cela se traduit par un large choix de produits issus du commerce équitable. En parallèle, au niveau local, La Louve encourage le mélange des populations : ce n’est pas seulement un supermarché pour les gens riches !

D’après Tom Boothe, quelles sont les différences entre les marchés français et américains ? Pourquoi ?
D’après Tom Booth, le consommateur français se questionne plus régulièrement que le consommateur américain sur l’origine des produits qu’il utilise et tient à pouvoir consommer des aliments de qualité.

Compréhension du vocabulaire – « La Louve : une autre idée du supermarché » – questions

Expliquer les termes suivants :

  • coopératif (ligne 3)
  • participatif ( ligne 3)
  • un actionnaire (ligne 11)
  • une part (ligne 13)
  • non-lucratif (ligne 17)
  • bio (ligne 25)
  • équitable (ligne 26)
  • des gens aisés (ligne 29)
  • le mélange des populations (ligne 31)
  • « faire des petits » (ligne 33)
  • l’Hexagone (ligne 36)
  • un éleveur (ligne 38)

Compréhension du vocabulaire – « La Louve : une autre idée du supermarché » – corrigé

Expliquer les termes suivants :

  • coopératif (ligne 3) : qui participe à un projet commun. (Terme de la même famille que « coopération » ou « coopérer »)
  • participatif ( ligne 3) : qui implique la participation active des différents acteurs. (Terme de la même famille que « participation » ou « participer »)
  • un actionnaire (ligne 11) : personne qui possède une ou plusieurs actions (=des parts) dans une société
  • une part (ligne 13) : titre de propriété d’une partie d’une entreprise ou d’une société
  • non-lucratif (ligne 17) : qui ne procure pas de gain financier (=l’objectif n’est pas de gagner de l’argent).
  • bio (ligne 25) : sans engrais ni pesticides chimiques, naturel
  • équitable (ligne 26) : conforme à l’équité, à l’égalité, à la justice => Le commerce équitable est un type d’activité commerciale ou tous les acteurs de la chaine sont rémunérés à une valeur considérée comme juste.
  • des gens aisés (ligne 29) : des personnes relativement riches
  • le mélange des populations (ligne 31) : des personnes venant de tous les environnements sociaux et culturels
  • « faire des petits » (ligne 33) : au sens propre, un animal fait des petits quand il a des bébés. Au sens figuré, une organisation fait des petits, quand un concept qui fonctionne bien commence à être reproduit ailleurs.
  • l’Hexagone (ligne 36) : la France (qui a la forme d’un hexagone)
  • un éleveur (ligne 38) : profession de quelqu’un qui élève des animaux pour la production de viande ou de lait

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.