Introduction – “Situation générale de la France et des francophonies”

Le français, une langue internationale forte

Avec environ 300 millions de personnes qui parlent français dans le monde en 2018, la langue française est la cinquième langue mondiale par le nombre de locuteurs*.
En revanche, le français est la dixième langue mondiale par le nombre de locuteurs natifs, c’est-à-dire pour lesquels il est leur langue maternelle.

Le français est en effet, pour des raisons historiques, une langue véhiculaire, c’est-à-dire qui est parlée par des personnes dont ce n’est pas la langue maternelle pour se faire comprendre en dehors de leur groupe d’origine.

C’est ainsi la langue administrative de pays qui furent des colonies françaises et dont les habitants jonglent entre un pluralisme de langues vernaculaires et une ou plusieurs langues véhiculaires.

C’est aussi une langue internationale, utilisée pour les échanges dans les instances internationales, même si l’anglais l’a supplantée comme principale langue diplomatique.

*Un locuteur est une personne qui parle une langue.

La francophonie et la Francophonie

On parle de francophonie avec un « f » minuscule pour désigner les locuteurs de français.
La Francophonie avec un « F » majuscule figure quant à elle le dispositif institutionnel organisant les relations entre les pays francophones.

En effet, la francophonie et la francophilie sont pour la France et ses partenaires francophones une opportunité majeure. Les enjeux sont immenses, y compris en matière économique. L’ensemble des pays francophones représente 16% du PIB mondial et connaît un taux de croissance de 7%. La politique d’attractivité de la francophonie doit ainsi renforcer la communauté francophone dans le monde, au service d’une croissance mutuellement bénéfique.

Objectifs du cours

L’objet de ce cours sera de présenter un éventail de la diversité des cultures et des institutions dans toutes les parties du monde où le français joue un rôle privilégié.

Il sera articulé de la façon suivante :

  • Présentation générale de la francophonie, (origine, instances, principaux animateurs…)
  • Introduction aux grands ensembles géographiques francophones
  • Présentation thématique d’une sélection de phénomènes culturels, sociaux, institutionnels et économiques des pays et territoires francophones

Matériel nécessaire pour les cours

Pour chaque cours, j’aimerais que vous prépariez un cahier pour prendre des notes, écrire le vocabulaire nouveau et faire les exercices. Vous aurez bien sûr aussi besoin d’un stylo ou un crayon.

Nous travaillerons sur le manuel : Civilisation progressive de la francophonie, Jackson Noutchié-Njiké, Cle International, Niveau Intermédiaire, 2003. Je demande aux étudiants de se munir de ce manuel pour chaque cours.

Préparation individuelle et travail en autonomie

Pour préparer le travail que nous ferons en classe, je vous demanderai, avant chaque cours, de préparer un texte que je vous aurais envoyé à l’avance.

Votre travail consistera à lire et comprendre le texte, puis à en rédiger une synthèse en 100 mots.

Posez des questions si vous ne comprenez pas

Une chose est très importante : il me faut me poser des questions si vous ne comprenez pas.

Si vous ne comprenez pas ce que je dis, demandez-moi de répéter.

Après le cours, si vous réalisez que nous vous n’avez pas compris un texte ou des explications, vous devez également me le demander.

Je ne suis jamais en colère si un étudiant me demande de réexpliquer une partie du cours !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.