Les Lettres Persanes – La Cour de Louis XIV

Le XVIIe siècle en France et La Cour de Louis XIV

Dans cette lettre, Usbek décrit la cour de Louis XIV et les usages du Roi, quand il est satisfait de ses courtisans.

Lettre XXXVII. Usbek à Ibben. A Smyrne.

Lettre XXXVII. Usbek à Ibben. A Smyrne.

Le roi de France est vieux. Nous n’avons point d’exemple dans nos histoires d’un monarque qui ait si longtemps régné. (…)
Il aime à gratifier ceux qui le servent ; mais il paie aussi libéralement les assiduités, ou plutôt l’oisiveté de ses courtisans, que les campagnes laborieuses de ses capitaines : souvent il préfère un homme qui le déshabille, ou qui lui donne la serviette lorsqu’il se met à table, à un autre qui lui prend des villes ou lui gagne des batailles : il ne croit pas que la grandeur souveraine doive être gênée dans la distribution des grâces ; et, sans examiner si celui qu’il comble de biens est homme de mérite, il croit que son choix va le rendre tel ; (…)

Il est magnifique, surtout dans ses bâtiments : il y a plus de statues dans les jardins de son palais que de citoyens dans une grande ville. Sa garde est aussi forte que celle du prince devant qui tous les trônes se renversent ; ses armées sont aussi nombreuses, ses ressources aussi grandes, et ses finances aussi inépuisables.
A Paris, le 7 de la lune de Maharran, 1713.

Montesquieu, Lettres persanes, lettre 37, 1721.

Contexte du texte – Questions – La Cour de Louis XIV

De quel type de texte s’agit-il ?

Qui écrit ce texte ?

A qui ce texte est-il adressé ?

Où se trouve Usbek ?

Où se trouve Ibben ?

Qui est le sujet principal de ce texte ?

Quel est le principal objet de la critique de ce texte ?

Donnez un exemple de comportement qui étonne Uzbek.

Qu’est-ce qu’un monarque ?


Contexte du texte – Réponses – La Cour de Louis XIV

De quel type de texte s’agit-il ?
Ce texte est une lettre.

Qui écrit ce texte ?
C’est Usbek qui écrit ce texte.

A qui ce texte est-il adressé ?
Ce texte est adressé à Ibben.

Où se trouve Usbek ?
Usbek se trouve à Paris.

Où se trouve Ibben ?
Ibben se trouve à Smyrne.

Qui est le sujet principal de ce texte ?
C’est le Roi de France et sa cour qui sont les objets principaux de ce texte.

Quel est le principal objet de la critique de ce texte ?
Ce texte critique la façon dont le Roi récompense les personnes qui l’entourent.

Donnez un exemple de comportement qui étonne Uzbek.
« Le Roi préfère un homme qui le déshabille (…) a une autre qui (…) lui gagne des batailles. » Le Roi ne récompense donc pas les personnes qui travaillent pour lui, en fonction de leur utilité pour le pays, mais seulement suivant le critère qu’ils lui sont agréables.

Qu’est-ce qu’un monarque ?
Un monarque c’est un roi.

Capitaines et Courtisans – Questions

A qui le texte oppose-t-il les « courtisans » ?

Quelle est l’occupation des courtisans ?

Quelle est l’occupation des capitaines ?

« Un homme qui le déshabille », qui est-ce ?

« Un autre qui lui prend des villes », qui est-ce ?

Qu’est-ce que des biens ?

Qu’est-ce que le mérite ?

Quels sont les éléments qui, chez le roi, suscitent l’admiration d’Uzbek ? S’agit-il d’une admiration absolue et totale ?


Capitaines et Courtisans – Réponses

A qui le texte oppose-t-il les « courtisans » ?
Le texte oppose les courtisans aux capitaines, c’est-à-dire les chefs militaires.

Quelle est l’occupation des courtisans ?
Le courtisan est un homme de cour, qui participe à de nombreuses cérémonies officielles, qui vit dans l’entourage proche du Roi, et essaye d’influencer ses décisions ou d’en obtenir des avantages.

Quelle est l’occupation des capitaines ?
Les capitaines sont des chefs militaires. Leur occupation principale est de faire la guerre.

« Un homme qui le déshabille », qui est-ce ?
C’est le courtisan, quand il assiste au coucher du Roi. (La cérémonie à laquelle assiste une grande partie de la cour, durant laquelle le Roi se met au lit).

« Un autre qui lui prend des villes », qui est-ce ?

C’est le capitaine, le chef militaire, qui prend (=conquiert) les villes.

Qu’est-ce que des biens ?
Les biens, c’est des cadeaux du Roi : de l’argent ou des terres, généralement.

Qu’est-ce que le mérite ?
Le mérite sont les qualités et les bonnes actions accomplies par une personne.

Quels sont les éléments qui, chez le roi, suscitent l’admiration d’Uzbek ? S’agit-il d’une admiration absolue et totale ?
Tout dans le texte n’est pas critique. Uzbek n’hésite pas à écrire sa grande admiration pour la grandeur de Versailles et la puissance de Louis XIV, malgré ses réserves quant à l’organisation de la cour du Roi et les récompenses qu’il attribue à ses courtisans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.