L’enseignement – dialogues et pratique de l’oral

L’enseignement – dialogues et pratique de l’oral

L’enseignement – dialogues, comprehension et pratique de l’oral
A votre Avis – texte tiré de Communication progressive du français, Niveau Intermédiaire, dans la collection CLE International, édition de 2005 par Claire Miquel.

Leçon 38, texte p 252 – A votre avis ? – Questions de compréhension

Quel est le contexte de ce dialogue ?

A partir de quel âge Jacques propose-t-il de démarrer l’enseignement de l’anglais pour les élèves ? Est-ce l’âge du début de l’école primaire ?

Expliquez l’opinion de Joëlle, sans utiliser les mots du texte.

Maintenant, expliquez l’opinion d’Alain, sans utiliser les mots du texte.

Expliquez l’opinion de Gérard, sans utiliser les mots du texte.

Expliquez l’opinion d’Estelle, sans utiliser les mots du texte.

Et vous, quelle serait votre opinion sur la question ?

Avant de mettre en place ces cours de langues pour les élèves de huit ans, à l’école, quelles sont les autres questions que pourraient se poser les enseignants ?


Leçon 38, texte p 252 – A votre avis ? – Questions de compréhension – corrigé

Quel est le contexte de ce dialogue ?
Ce dialogue se passe dans un environnement scolaire, sans doute dans la salle de réunion d’une école. Quatre personnes, qui sont peut-être des professeurs, discutent de la question de l’apprentissage de l’anglais à l’école primaire.

A partir de quel âge Jacques propose-t-il de démarrer l’enseignement de l’anglais pour les élèves ? Est-ce l’âge du début de l’école primaire ?
Jacques propose de démarrer l’enseignement de l’anglais pour les élèves à partir de 8 ans. Ce n’est pas le début de l’école primaire, car les élèves entrent à l’école primaire lorsqu’ils ont six ans, en moyenne. Les élèves de huit ans sont généralement en troisième année d’école primaire, dans une classe qui s’appelle le CE2.

Expliquez l’opinion de Joëlle, sans utiliser les mots du texte.
Joëlle pense que les élèves plus petits apprennent plus vite. C’est donc une bonne chose de commencer tôt l’apprentissage d’une langue étrangère.

Expliquez l’opinion d’Alain, sans utiliser les mots du texte.
Pour Alain, entendre une langue étrangère depuis un jeune âge permettra aux enfants d’avoir de meilleures compétences linguistiques, dans le futur.

Expliquez l’opinion de Gérard, sans utiliser les mots du texte.
Pour Gérard au contraire, l’apprentissage du français est déjà compliqué pour un grand nombre d’élèves. Leur rajouter l’étude de l’anglais risque de leur créer des difficultés supplémentaires. Gérard n’est donc pas en faveur de ce projet.

Expliquez l’opinion d’Estelle, sans utiliser les mots du texte.
Estelle suggère de démarrer l’expérience avec une phase de test, sur un nombre limité d’enfants. Si les résultats sont concluants (=convaincants, positifs), cette expérience pourrait ensuite être élargie.

Discussion et débat – L’enseignement – dialogues et pratique de l’oral

Et vous, quelle serait votre opinion sur la question ?

Avant de mettre en place ces cours de langues pour les élèves de huit ans, à l’école, quelles sont les autres questions que pourraient se poser les enseignants ?

  • Qui va enseigner l’anglais ?
  • Combien d’élèves par classe y aura-t-il, pour les cours d’anglais ?
  • Combien d’heures par semaine les élèves vont-ils étudier l’anglais ?
  • Quel livre utilisera-t-on pour enseigner l’anglais ?

Texte 2 – L’enseignement – dialogues et pratique de l’oral – « Mes études en France » – Questions de compréhension

L’enseignement – dialogues et pratique de l’oral
Texte tiré de Edito, B1, Méthode de français, collection Didier Savoir, 2018 (texte p 156)

Quelles informations apprend-on, à propos de l’étudiante de l’article ?

Comment a évolué le français de Loredana, au fil de son séjour en France ?

Quelles étaient les craintes de Loredana ?

Pendant son séjour, quelles ont été les difficultés de Loredana ?

Quelles ont les réussites principales de Loredana, durant son semestre a l’université de Dijon

Que veut faire Loredana, dans l’avenir ?


Texte – « Mes études en France » – Questions de compréhension – corrigé

Quelles informations apprend-on, à propos de l’étudiante de l’article ?
Loredana Hoza est une étudiante roumaine, partie étudier la philosophie en France, à l’université de Bourgogne.

Comment a évolué le français de Loredana, au fil de son séjour en France ?
Quand Loredana est arrivée en France, elle comprenait mais ne parlait que très peu. Au cours de son séjour, elle a pris confiance en elle-même et a beaucoup progressé à l’oral.

Quelles étaient les craintes de Loredana ?
Loredana craignait d’être rejetée ou de mal s’intégrer, en France. Elle craignait également de ne pas réussir ses examens a cause de son faible niveau linguistique.

Pendant son séjour, quelles ont été les difficultés de Loredana ?
Les examens ont été un moment difficile et stressant, pour Lorena.

Quelles ont les réussites principales de Loredana, durant son semestre à l’université de Dijon
Loredana a progressivement réussi à surmonter la barrière de la langue et à bien s’intégrer en France. A la fin de son semestre, elle a finalement très bien réussi ses examens. Son semestre en France aura apporté une grande valeur ajoutée à son CV.

Que veut faire Loredana, dans l’avenir ?
Loredana compte finir ses études, avant de travailler en tant qu’enseignante de langue et littérature.

A ces études de textes fait suite une leçon de vocabulaire sur l’école et l’enseignement en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.