le Prologue de Gargantua

Avis aux lecteurs, Gargantua, Rabelais, 1534

La langue de Rabelais dans le Prologue de Gargantua

Rabelais écrit son Gargantua en 1534. C’est le milieu de la Renaissance.

En regardant ce texte tiré d’une édition originale, êtes-vous capable de reconnaître certains mots ?


Avis aux lecteurs, Gargantua, Rabelais, 1534 – Sources

Dans ce texte qui date de la Renaissance, on reconnait de très nombreux mots. Le français de cette époque est déjà assez proche du français actuel.

La lecture est aussi rendue plus facile parce qu’il ne s’agit plus d’un manuscrit, comme au Moyen-Âge, mais d’un texte imprimé.

Il est intéressant de noter que certains caractères d’imprimerie ont évolué jusqu’à aujourd’hui : dans ce texte, les « s » ressemblent beaucoup à des « f ». Cette graphie sera abandonnée au XIXe siècle.

Le Prologue – Avis aux lecteurs de Gargantua – Le texte

Amis lecteurs, qui ce livre lisez,
Despouillez vous de toute affection;
Et, le lisant, ne vous scandalisez:
Il ne contient mal ne infection.
Vray est qu’icy peu de perfection
Vous apprendrez, si non en cas de rire;
Aultre argument ne peut mon cueur elire,
Voyant le dueil qui vous mine et consomme :
Mieulx est de ris que de larmes escripre,
Pour ce que ris est le propre de l’homme.

Amis lecteurs, qui lisez ce livre,
Dépouillez-vous de toute passion
Et, en le lisant, ne soyez pas scandalisés.
Il ne contient ni mal ni corruption ;
Il est vrai qu’ici vous ne trouverez
Guère de perfection, sauf si on se met à rire;
Autre sujet mon cœur ne peut choisir
À la vue du chagrin qui vous mine et consume.
Il vaut mieux traiter du rire que des larmes,
Parce que rire est le propre de l’homme.

L’avis aux lecteurs de Gargantua – Questions

L’un de ces textes est en français de la Renaissance et l’autre dans un français modernisé. Pouvez-vous identifier lequel?

Cet extrait est le prologue du Gargantua de Rabelais. À votre avis, qu’est-ce qu’un prologue ?

Combien y a-t-il de vers dans cet extrait dans ce prologue ?

Combien y a-t-il de pieds dans les vers de ce prologue ?

Les vers de ce prologue rime-t-il ?

S’agit-il d’un poème ?


L’avis aux lecteurs de Gargantua – Analyse

L’un de ces textes est en français de la Renaissance et l’autre a été modernisé. Pouvez-vous identifier lequel?
Le texte de droite a été modifié pour être plus facilement lisible par les lecteurs d’aujourd’hui.

Cet extrait est le prologue du Gargantua de Rabelais. À votre avis, qu’est-ce qu’un prologue ?
Un prologue, c’est une introduction.
Ici, Rabelais s’adresse à ses lecteurs. Il leur demande de lire son texte avec un œil bienveillant (=gentil), les invite à rire avec lui de son texte, même s’il doit parler de questions sérieuses.Il conclut le paragraphe avec la formule célèbre : « Parce que le rire est le propre de l’homme ».
Il veut dire qu’à la différence des animaux, seul l’homme peut rire. C’est le rire qui rend l’homme humain. C’est pourquoi il encourage son lecteur à rire.

Combien y a-t-il de vers dans cet extrait dans ce prologue ?
Il y a dix vers dans ce prologue. C’est un dizain.

Combien y a-t-il de pieds dans les vers de ce prologue ?
Les vers de ce prologue ont tous dix pieds. Il s’agit de décasyllabes.

Les vers de ce prologue rime-t-il ?
Oui, les vers de ce prologue riment (lisez / scandalisez, affection / infection…)

S’agit-il d’un poème ?
Ce prologue est construit comme un poème. C’est une forme d’élégance littéraire. Cependant, Rabelais a écrit la suite du texte de Gargantua en prose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.